Balado du 22 juin 2021

Au programme, pour le balado d'aujourd'hui:


  1. On découvre le poème Harmonie du soir, de Charles Baudelaire;

  2. On écrit une lettre à l'idole de son enfance;

  3. On met de la couleur dans sa poésie;.

  4. Pour les plus contemplatifs, on s'interroge sur rien et quelque chose avec Leibniz.


Appréciation littéraire


Harmonie du soir

Charles Baudelaire


Voici venir les temps où vibrant sur sa tige


Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ;

Les sons et les parfums tournent dans l'air du soir ;

Valse mélancolique et langoureux vertige !

Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ;

Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige ;

Valse mélancolique et langoureux vertige !

Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir.

Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige,

Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir !

Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir ;

Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige.

Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir,

Du passé lumineux recueille tout vestige !

Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige...

Ton souvenir en moi luit comme un ostensoir !



Charles Baudelaire, Les fleurs du mal



Vous avez aimé un poème? Vous aimeriez partager votre appréciation ou même partager une suggestion de poème? N’hésitez pas à communiquer avec moi.


Atelier

Réchauffement


Lettre à l’idole de votre enfance




Histoire/fiction





Vous visitez une planète étrangère. À quoi ressemble-t-elle? Est-elle dangereuse? De quelle formes de vie est-elle habitée?






Poésie




Écrivez un poème et vers ou en prose en commençant chaque vers comme une couleur. Terminez le vers par ce que chaque couleur vous inspire.




Réflexion




Leibniz (La Monadologie)

"Pourquoi y a t il quelque chose plutôt que rien?”