• Lescantonsdelettres

Balado du 12 février 2021

Au programme, pour le balado d'aujourd'hui:


  1. On se réchauffe ses neurones en s'inspirant de vers de Charles Baudelaire;

  2. On se parle d'amour par voie épistolaire;

  3. En poésie, on explore le blason;

  4. Pour les plus contemplatifs, on s'inspire de la citation philosophique du jour: “Hegel: “Rien de grand ne s’est fait dans le monde sans passion” (La raison dans l’histoire).

Introduction


Bienvenue à ce balado du 12 février 2021! Je suis votre hôte, Nathalie Benoît, votre animatrice pour l'atelier littéraire de ce soir


Puisque la Saint-Valentin est à nos portes, permettez moi de faire deux choses que j’aime: saluer mon public et parler et parler dans d’autres langues (saluer mon public dans plusieurs langues).


J’en profite pour vous annoncer quelques changements: j’ai décidé comme préambule avant l’atelier de vous offrir quelques poèmes connus, beaux textes ou belles histoires, vous parler des auteurs...vous parler un peu plus, quoi! Vous êtes les bienvenus pour me laisser un commentaire afin de me dire, si cette nouvelle version vous plaît. Je sais que pour ma part, un peu de beauté et de culture me plaît.


Puisque que nous approchons la Saint-Valentin, j’avais vraiment envie de vous parler d’une des plus belles et des plus tragiques histoires d’amour dans mon palmarès. Non, il n’est pas question ici de Roméo et Juliette; elle est certes très belle, mais avec tout le respect dû à M. Shakespeare, je suis sûre que vous l’avez déjà entendue, cette histoire et que vous êtes prêts à vous faire servir autre chose.


Appréciation littéraire


Cette histoire, que je n’ai découverte que trop récemment, fait partie de la mythologie grecque: il s’agit d’Orphée et d’Eurydice.



Orphée, né de Calliope, muse de la poésie épique et du roi de Thrace, est béni du don de la musique. Apollon offre à Orphée une lyre à sept cordes afin de développer son talent musical. Orphée enchante quiconque se trouve à portée de sa musique: il inspire la joie, l’amour et les sentiments les plus élevés et les plus purs; même les bêtes les plus féroces sont amadoués par cet envoûtement lyrique. Naturellement, les femmes sont attirées par Orphée, à cause de sa musique, mais aucune d’entre elles ne trouve grâce à ses yeux… jusqu’à ce qu’il rencontre Eurydice.


Les deux jeunes gens tombent follement amoureux et décident de se marier. Les noces sont célébrées avec joie et allégresse: qui ne se réjouirait pas du bonheur de ce jeune couple éperdu l’un de l’autre. Tout à coup, on entend des cris déchirants: les amies d’Eurydice appellent à l’aide. Eurydice s’est fait piquer par un serpent, mais hélas la morsure est fatale et la belle mariée meurt devant son nouvel époux et son entourage, impuissants.


Anéanti, Orphée tente d’aller retrouver sa belle au royaume d’Hadès: les Enfers. Mais attention, n’entre pas qui veut dans le royaume des morts: c’est un monde hostile aux mortels et peu d’entre eux s’y aventurent car peu en reviennent et Hadès inspire tant l’effroi que les vivants osent à peine prononcer son nom. Confiant dans son instrument divin, Orphée parvient à “dompter” Cerbère, cruel molosse à plusieurs têtes, et réussit même à émouvoir Hadès et son épouse Perséphone en leur chantant le récit émouvant de son amour perdu.


Hadès lui accorde une faveur inespérée: Orphée pourra repartir avec Eurydice à condition qu’il ne pose pas les yeux sur la femme qu’il aime, tant que ceux-ci n’auront pas quitté le royaume des morts. Orphée accepte les conditions d’Hadès et ramène la femme qu’il aime vers le monde des vivants. Mais alors qu’il voit l’horizon lumineux apparaître devant eux et peut presque toucher à son avenir heureux avec Eurydice, Orphée, plein d’espoir, oublie sa promesse et se retourne vers sa dulcinée… et dans un cri la perd à tout jamais au profit d’Hadès qui reste d’ailleurs insensible au plaidoyer désespéré d’Orphée. Le roi des Enfers ne laisse qu’une seule chance; Eurydice est morte à jamais.


Orphée, inconsolable, pleure son amour perdu jusqu’à la fin de sa vie.


Atelier



Réchauffement


Composez un vers en vous inspirant de chaque vers de ce poème de Charles Baudelaire (extrait de Harmonie du soir)


Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir,
Du passé lumineux recueille tout vestige !
Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige...
Ton souvenir en moi luit comme un ostensoir !

Source: https://www.poemes.co/harmonie-du-soir.html



Histoire/fiction


Lettre d’amour/d’amitié en tandem. Vous choisissez une personne envers qui vous désirez manifester votre appréciation. Vous vous écrivez mutuellement une lettre dans laquelle vous dites pourquoi vous l’appréciez, et vous vous la lisez… et vous pouvez la partager sur un podcast.


Poésie



Blason. Description, portrait de la personne sous forme poétique qui servait traditionnellement à célébrer une partie du corps de la femme. Tentez un blason inspiré d’une personne qui vous est chère en décrivant ses atouts les plus flatteurs de façon poétique. Vous pouvez même ne vous concentrer que sur une partie du corps (yeux, mains, si c’est une personne qui travaille beaucoup avec) ou tenter un blason sur un animal de compagnie.


Exemple: L'Union libre, André Breton


Ma femme à la chevelure de feu de bois
Aux pensées d'éclairs de chaleur
A la taille de sablier
Ma femme à la taille de loutre entre les dents du tigre
Ma femme à la bouche de cocarde et de bouquet d'étoiles de
dernière grandeur
Aux dents d'empreintes de souris blanche sur la terre blanche
A la langue d'ambre et de verre frottés

Réflexion


“Rien de grand ne s’est fait dans le monde sans passion”
Hegel, La raison dans l’histoire

Qu'en pensez-vous? Est-ce que cette citation vous inspire? Êtes-vous en accord ou en désaccord? Développez.



Stylistique française (exercices extraits du Précis de stylistique française-Le livre du maître de Eloi Legrand)



Quelque chose


Ces chants ont quelque chose de mélancolique-une teinte de mélancolie

Je trouve dans ces vers quelque chose d’antique-un parfum d’antiquité

Je trouve dans cette lettre quelque chose de malicieux-un grain de malice

Je trouve dans ces paroles quelque chose d’ironique-une pointe d’ironie

Dans les morceaux pathétiques, sa voix avait quelque chose de triste-un accent de tristesse

Il y eut alors dans ses paroles quelque chose d’éloquent-un mouvement d’éloquence

Je surpris dans son regard quelque chose de joyeux-un éclair de joie

Peut-être n’y a-t-il pas de génie sans quelque chose de fou-une nuance de folie

Il a dans toute sa personne quelque chose de digne-un air de dignité

Ses traits ont quelque chose de sinistre-une expression sinistre


Annonces habituelles


  1. Publier textes dans la revue littéraire virtuelle: site web dans la section Revue littéraire virtuelle

  2. Entendre ses textes lus sur le podcast, lescantonsdelettres@gmail.com

  3. Recevoir par écrit ce balado, les autres balados et même plus dans le confort de votre foyer, en joignant le Salon littéraire, ou le recommander à des gens qui sont plus ou moins sur les réseaux sociaux, mais aimeraient peut-être écrire.


Sources:


Citation de Hegel:https://la-philosophie.com/

Harmonie du soir, Charles Baudelaire: https://www.poemes.com

L'Union libre, André Breton: https://www.poemes.co/

Histoire d'Orphée et d'Eurydice: https://www.histoire-amour.com/







8 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout